Honda rappelle 1,8 millions de véhicules de la gamme Fit suite à un défaut sur la vitre électrique du côté conducteur.

Après Toyota qui avait connu de lourds défauts de fabrication, c’est au tour du japonais Honda de rappeler 1,8 millions de véhicules en Europe. Toutefois, ce défaut de fabrication sur les vitres électriques ne devrait pas coûter aussi cher que les rappels de Toyota.

Le numéro 1 mondial avait connu une grave crise de confiance aux Etats-Unis et en Europe l’année dernière après que plusieurs utilisateurs et la presse automobile aient signalé un problème au niveau de la pédale d’accélérateur, susceptible de se bloquer à n’importe quel moment.

Cette pédale a valu à Toyota quelques procès retentissants : certains automobilistes mettant en cause la responsabilité du constructeur japonais dans les accidents.

Pour Honda, c’est un problème de vice de fabrication sur la vitre électrique côté conducteur sur les modèle de la gamme fit qui pose problème. Un incident qui ne devrait pas impacter le credit et la réputation de la marque auprès de ses usagers puisque l’ensemble des réparations seront prises en charge par Honda.

Contrairement à Toyota qui avait tardé à reconnaitre la réalité du problème, Honda a réagit rapidement avant que le défaut puisse avoir des conditions dramatiques : potentiellement, il est en effet possible que ce vice sur les vitres électriques provoque une surchauffe. Il ne faut donc pas trop tarder à faire réparer gratuitement sa voiture.