{{{Évolution du cours du petrole durant la première semaine d’août 2011}}}

Contrairement aux prévisions haussières annoncées pour la fin de l’année 2011, les cours pétroliers ont affiché une baisse significative en ce deuxième mois du second semestre. Cette diminution concerne aussi bien le prix du baril de pétrole brut que le Brent. Plusieurs raisons permettent d’expliquer cette chute simultanée des cours du petrole et un cours de l’or en nette hausse. En début août 2011, l’annonce des États-Unis d’une hausse des réserves stratégiques de pétrole a tiré à la baisse le cours du petrole brut . Côté finance mondiale : Le cours de l’argent a joué un rôle non négligeable dans cette diminution durant ce mois d’août 2011.

Suite au règlement de la question de la dette, l’appréciation du dollar U.S. a pesé de tout son poids sur les cours du petrole. En effet, quelque soit le code bic de la banque effectuant le paiement des factures pétrolières, celui-ci se fait d’office en dollar. La conjoncture économique et plus spécialement les résultats manufacturiers modestes du premier semestre ont également exercés une tendance baissière sur le cours du petrole. Depuis le début du mois, la valeur de référence du cours du petrole brut (WTI) fluctue entre 91$ et 98$.

En parallèle à ces variations du prix du pétrole, les cours des actions de Wallstreet se sont alignés à ceux du prix du baril. En début du mois d’août 2011, à Londres, le cours du petrole évolue entre 113$ et 117 $ par baril. Le prix du Brent subit directement l’influence de la chute de la production pétrolifère de la Mer du Nord. Malgré une certaine instabilité des cours pétroliers en ce mois d’août 2011, l’insuffisance de l’offre par rapport à la demande n’a pas encore engendrée une l’envolée spectaculaire attendue des cours du petrole.