La France a de plus en plus besoin de travailleurs qualifiés, principalement de gens sachant parler plusieurs langues, surtout depuis que nous sommes dans l’Union Européenne. Un moyen pour sortir du chômage très efficace est bien sûr d’améliorer ses connaissances et de suivre des cours, afin d’avoir plus de points forts sur son CV, utiles aux entreprises françaises. Une chose sûre, c’est d’apprendre une langue étrangère. L’anglais est déjà parlé par une large partie de la population, et beaucoup de français parlent également allemand ou espagnol. Mais l’italien, la langue de l’un des plus grands pays européens, est une langue finalement assez méconnue des français, alors que la France possède une frontière, et de nombreuses affinités culturelles et économiques avec l’Italie!

Apprendre l’italien

Le meilleur moyen pour apprendre la langue italienne, c’est de partir à Rome, la capitale de l’Italie, et d’y faire un séjour linguistique, qui permet donc d’être en immersion dans le pays. Apprendre de cette façon la langue de Dante fait faire des progrès considérables très rapidement : trois mois d’un apprentissage intensif vont apporter les bases nécessaires pour s’exprimer correctement en italien. Le séjour linguistique, en plus du voyage et du séjour, est composé de cours avec des enseignants,  qui transmettent leur savoir en italien, en respectant le niveau initial de l’élève, qu’il n’aie aucune connaissances préalables de la langue où qu’il aie déjà un niveau intermédiaire.

Mais lorsque l’on est sans emploi, l’argent fait souvent défaut : on a le temps de se former, on en a jamais eu autant besoin, mais il faut pouvoir le payer. L’aide d’un crédit est ainsi parfois vitale pour pouvoir investir dans sa formation et ses connaissances essentielles aujourd’hui dans le monde du travail. C’est sans aucun doute un crédit bien justifié : c’est un investissement pour les prochaines années, et qui restera pour toujours. Il ne faut pas attendre d’arriver au point de devoir faire un regroupement de crédit pour payer ses emprunts bancaires ou de se voir obligé de faire un dossier de surendettement. Il faut se former le plus rapidement possible, dès que le chômage pointe le bout de son nez. Fort heureusement, une nouvelle offre de crédit conso est apparue sur le marché, le crédit conso de la banque postale, et qui pourrait bien être le début d’une solution. Ce crédit d’un genre nouveau est en train de devenir la référence du credit moins cher en France : la Poste l’a déjà démontré pour le crédit immobilier, avec les taux d’intérêt les plus bas.

La Banque Postale travaille avec l’association de lutte contre le surendettement Cresus, ce qui donne une garantie au demandeur de crédit d’être suivi tout au long de son crédit, et de lui éviter le plus possible de se retrouver dans une situation impossible à gérer, où il ne pourrait plus faire face à ses engagements. Un séjour linguistique, pour apprendre une nouvelle langue, c’est sans doute une très bonne option pour l’avenir et ses chances de trouver un emploi, ne serait-ce qu’en tant qu’employé dans un restaurant !