Voici les raisons pour lesquelles il est profitable d’opter pour l’obtention d’une forêt : premièrement, vous enrichissez vos biens terriens et vous bénéficiez aussi de bénéfices fiscaux. Cependant, la gérance d’une forêt ne s’invente pas. Certaines clés sont essentielles pour bien appréhender cet investissement bien spécifique mais néanmoins intéressant.

A quelles fins faire ce genre d’investissement

Acheter un bois comporte des avantages dont celui celui de la stabilité et de l’absence de risques tout en obtenant quelques rémunérations et en jouissant d’une diminution de votre imposition sur la fortune. Sachez toutefois que les profits de cet investissement ne verront le jour qu’au bout de plusieurs années.

Comment acheter une partie de bosquet ou de forêt ?

Votre première option consiste à vous adresser à une SAFER ou avec un office notarial. Dans cette situation, vos gains oscilleront entre 2 et 4%.

Il existe une autre possibilité à savoir le Groupement Foncier Forestier qui permet de rentrer dans le capital d’une entité civile en achetant des parcelles de forêt, de bois ou de bosquet sur le territoire français. Vous devenez donc directement un associé de cette entreprise aux côtés d’autres investisseurs.

Si cette dernière option est moins rentable qu’un achat effectué directement auprès d’une SAFER, elle est néanmoins plus flexible avec la capacité d’engager moins d’argent si vous préférez. Par ailleurs, vous n’aurez pas à gérer votre forêt et aurez la possibilité de recueillir une partie des gains des parcelles payées.

L’environnement fiscal de ce genre d’investissement

L’intérêt majeur ressortant de l’achat d’une parcelle de bois est le bénéfice en termes de fiscalité. Si vous choisissiez de vous rallier à un Groupement Foncier Forestier en 2012, vous aviez la possibilité de déduire cinquante pour-cent de votre placement de l’impôt sur la fortune ou ISF et être exempté de droits relatifs à la succession à hauteur de 75%. Ce dernier élément en fait l’un des avantages majeurs.

Il était également possible en 2012 de jouir d’une diminution sur son imposition sur le salaire égale à près d’ un cinquième du montant engagé en Groupement Foncier Forestier à hauteur de 5700 euros si vous viviez seul, ce qui est loin d’être négligeable. Notez toutefois qu’une durée de huit ans de possession des parts était indispensable pour en jouir pleinement.

Vous voulez en savoir plus sur le régime fiscal qui encadre vos placements dans l’optique d’une succession ? Generali vous permet de bénéficier des bénéfices de l’assurance vie pour la succession, type de placement toujours tendance.