La cataracte est une maladie de l’oeil qui se caractérise par l’opacification du cristallin. Cette opacification peut être totale ou partielle et entraîne une baisse de la vue qui s’accompagne d’hypersensibilité à la lumière. Le cristallin est une partie de l’oeil qui sert de lentille convergente.

Les causes de la cataracte

Il existe plusieurs types de cataracte, dont les causes sont différentes. Dans la plupart des cas, la cataracte apparaît avec l’âge, après 70 ans, sans qu’une cause spécifique, à part le vieillissement de l’oeil, soit décelable. Néanmoins, certains facteurs en favorisent l’apparition : le tabagisme, des facteurs héréditaires, le diabète, un traitement de longue durée par les corticoïdes, certains médicaments antidépresseurs, l’exposition de l’oeil aux ultraviolets.

Lorsqu’elle est héréditaire, la cataracte peut aussi se manifester chez le jeune enfant. Mais la cataracte peut aussi provenir d’un traumatisme de l’oeil ou d’un décollement ancien de la rétine.

 

Les symptômes et le diagnostic de la cataracte

Les symptômes de la cataracte comprennent une baisse de l’acuité visuelle, progressive, et touchant les deux yeux. Cette baisse de l’acuité se manifeste d’abord sur la vision de loin. Le patient souffre aussi de photophobie ou d’une sensation de brouillard devant les yeux.

Pour poser le diagnostic, il convient d’examiner le cristallin à la lampe à fente. Cet examen permet aussi de déterminer le type de la cataracte : zonulaire, polaire, nucléaire, capsulaire ou corticale. La cataracte est donc assez facile à diagnostiquer pour qu’un suivi ophtalmologique régulier puisse la faire repérer.
Le traitement de la cataracte

Seule l’opération de la cataracte est efficace. Il s’agit d’un processus chirurgical ancien, puisqu’il a été inventé au XVIe s. Mais évidemment, l’opération a été améliorée depuis.

Aujourd’hui, l’intervention chirurgicale consiste en une ablation du cristallin devenu opaque que l’on remplace par un cristallin artificiel ou implant intra-oculaire. Il s’agit d’une opération parfaitement au point, qui ne dure qu’une dizaine de minutes et permet de retrouver rapidement la vue. On utilise un implant à focales pour permettre la vue de près comme de loin.

Par prudence, on ne traite qu’un oeil à la fois. Lorsque l’opération débouche sur une cataracte secondaire, ce qui est la complication la plus fréquente, une intervention au laser permet de résoudre le problème.