Benjamin Franklin a dit la phrase suivante :

« En ne vous préparant pas, vous vous préparez à échouer. »

Comment planifiez-vous vos activités ? Et si vous ne planifiez pas, comment pouvez-vous savoir si vous êtes sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs ? Il est temps de le découvrir.

Voici quelques idées qui peuvent vous aider à surmonter la procrastination :

Faites une liste de toutes les choses que vous avez repoussées dans votre travail. Pas seulement les choses importantes, les projets imposants, mais les petites choses aussi. Faites une autre liste de tout ce que vous avez mis de côté à la maison – les petites choses et les grandes.

Si rien ne vous vient à l’esprit, sortez prendre l’air et profitez-en pour faire une petite promenade, histoire de vous libérer l’esprit. Il ne devrait pas vous être trop difficile de noter sur une feuille les projets déjà envisagés mais jamais commencés.

Faites une autre liste de choses que vous avez négligées de faire dans le domaine de vos relations personnelles. Cela comprend des lettres, courriels, appels téléphoniques, visites, voyages en famille et les vacances.

Ensuite, faites une liste de toutes les choses personnelles que vous avez repoussées : une formation que vous voulez suivre, un programme sportif que vous désirez commencer, ou une mauvaise habitude que vous souhaitez éliminer depuis un moment.

Ne vous souciez pas des priorités et de l’ordre dans lequel vous les mettez. Il s’agit simplement de laisser les choses venir et de noter tout ce qui vous vient à l’esprit. Ça peut vous paraître difficile au début, mais une fois que vous aurez commencé, les idées viendront plus facilement.

Continuez à écrire, ne vous arrêtez pas, vous serez étonné de voir comment une idée en déclenche une autre, et ainsi de suite. Les mots qui étaient rares au début se jettent peu à peu sur votre feuille de papier ou votre écran d’ordinateur.

Pourquoi devriez-vous faire ce petit exercice ?

Tout d’abord, vous avez probablement remis au lendemain plus de choses que vous ne le pensiez. Les personnes qui procrastinent vont parfois jusqu’à des extrêmes pour expliquer leur incapacité à prendre des mesures. La première étape pour la surmonter, c’est d’accepter le fait que la procrastination est un problème.

Le deuxième but de cet exercice, c’est de vous montrer l’importance de se lancer, de passer à l’action. L’incapacité d’agir provoque le doute. Le doute ronge votre confiance en soi. La confiance diminuée augmente l’indécision. Résultat, on reste paralysé et le cercle vicieux de l’inactivité continue de tourner.

Après avoir pris conscience de la procrastination, la prochaine étape consiste à se concentrer sur une chose et une seule que vous avez repoussée.

Choisissez une tâche facile si possible et faites bouger les choses. Faites là, sans vous poser de questions. Puis passez à une autre. C’est comme lorsque les idées vous viennent en tête. Une fois que vous avez réalisé la première tâche, cette action va vous permettre d’en déclencher une autre et de passer à la tâche suivante. La paralysie fait place à un cercle vertueux, celui de l’action et de l’accomplissement.

Demandez-vous combien de temps vous perdez dans une journée et prenez des notes sur la façon dont vous l’utilisez.

Lorsque vous planifiez votre travail, demandez-vous pour chaque tâche si elle doit être faite ou si elle peut être déléguée ou même éliminée.

Selon les résultats d’une étude, nous passons 80% de notre temps sur des tâches qui ne vous avancent pas dans la réalisation de nos projets. Beaucoup de gens s’encombrent de tâches peu utiles qui pourraient être reportées sans la moindre hésitation.

Rappelez-vous cette phrase régulièrement si vous oubliez de planifier vos tâches : Si vous ne planifiez pas, c’est que vous avez l’intention d’échouer.