Lorsqu’on achète une piscine, on pense beaucoup aux moments suaves que l’on va passer dans l’eau durant les chaleurs ou aux heures de bronzage éloigné de la foule des plages.

Seulement, avoir en sa possession une piscine a aussi ses déplaisirs, l’un d’entre eux étant le nettoyage.

Il est capital et il peut vite vous enlever beaucoup d’heures mais également d’énergie.

Un lavage manuel est envisageable si vous avez une mini piscine or à partir du moment où l’on dépasse une certaine longueur, posséder une piscine peut rapidement évoluer en une corvée au lieu d’un réel plaisir.

Des robots existent et peuvent vous remplacer (au minimum en partie) pour remplir ce travail.

Il en existe différente variétés suivant votre budget et surtout de votre utilisation :

Du moins onéreux au plus dispendieux.

  • Le robot hydraulique à aspiration.

Il sait nettoyer le fond mais aussi les parois. Il a l’avantage de se raccorder sur la prise balayette ou le skimmer.

Comme il est branché sur le système d’épuration de la piscine, il vous faudra enlever les impuretés du filtre mais également du préfiltre de cette dernière.

Il ne faudra toutefois pas s’attendre à des merveilles.

  • Le robot à surpresseur ou à pression.

Il peut brosser le fond, les parois et les marches. Cette variété de robots trouvera donc un avantage pour les piscines enterrées d’une certaine importance.

La pression de l’eau envoie les salissures dans le filtre de la piscine ou dans celui de l’automate. Il nécessite toutefois la mise en place par un professionnel d’un surpresseur mais est un juste compromis à partir de 400€.

  • Le robot électrique autonome.

A partir de 700€, cette variété de machine simplfie fortement la propreté parce qu’il se charge vite mais également de manière indépendante de laver. Programmable pour faire des cycles de propretés plus ou moins long, il est peut œuvrer sur accumulateur ou via une prise de courant alentour.